L’Homme à l’œillet rouge

L’Homme à l’œillet rouge

L’Homme à l’œillet rouge
Bernard Morial
Nouvelles presses mondiales

Certes, la couverture est des plus moches, mais elle a l’aspect suranné de ces livres de gare des années cinquante. Pour 20 centimes d’euro, le livre est devenu mien. Et puis ce soir, histoire de passer un petit moment de détente, je décide de le lire vite fait (comme on prend l’apéro avant de passer à table).

Finalement, je me suis arrêté à la page 11 (que je reproduis ici). C’est idiot, macho, mal écrit, sans intérêt et surtout sans humour. Tout au premier degré. Ce que je pardonne à Frédéric Dard, Alphonse Boudard ou Michel Audiard (trois vrais talents), je ne le pardonne pas à Bernard Morial. Mais au fait : qui est Bernard Morial ? J’ai fouillé sur internet, mais rien trouvé sur lui. Cet écrivain n’a pas déclenché les passions, dirait-on. Un second livre est tout de même apparu à l’écran : « Drôle de mousmées ». Titre qui ne m’a pas franchement donné envie de le lire non plus… (On ne gagne pas à tous les coups à la loterie des vide-greniers).

jllb

Laisser un commentaire