Chéri

Chéri

Chéri
Colette

Ah ! Comme je l’ai détesté ce Chéri ! Non pas le livre de Colette, dont l’écriture est toujours aussi belle, mais le personnage principal de ce court roman.

Chéri (son vrai prénom est Fred, mais tout le monde l’appelle « Chéri ») est un dilettante de vingt-cinq ans, fils de courtisane et plein aux as. Depuis l’âge de dix-neuf ans, il est l’amant de Léa de Lonval, de vingt-quatre ans son aînée. Elle-même est également une courtisane. Riche elle a accumulé les amants, jeunes généralement, et multiplié les passades. Mais voilà que les choses évoluent, après six ans d’une liaison où elle est autant mère que maîtresse et lui autant amant qu’enfant.

La maman de Chéri le pousse à épouser la jeune et belle Edmée, une fille de son âge. Après le mariage, Léa accepte la situation et part pendant trois mois se refaire une santé et un moral sur la côte basque. Mais pour Chéri, ces trois mois de séparation sont trois mois d’enfer. Il est en manque de sa « Nounoune » et affreusement jaloux. Avec qui Léa est-elle partie ? Le trompe-t-elle ? Attendant son retour, il délaisse son épouse et traîne dans les bars, les cafés, les clubs comme une loque. Alors lorsque Léa revient, une explication s’impose. Comment elle-même a-t-elle vécu cette absence ?

Les personnages m’ont d’abord déplu par leur dilettantisme, leur morgue, leur suffisance et leur fric. Et puis Colette a tellement bien dépeint leurs états d’âme qu’elle a presque fini par me les rendre sympathiques…

jllb

Laisser un commentaire