La guerre des pauvres

La guerre des pauvres

La guerre des pauvres
Éric Vuillard
Actes Sud

Éric Vuillard est un raconteur d’Histoire (avec un grand H). Il a l’art, la manière et le style. Un peu comme si Louis-Ferdinand Céline se mettait à réécrire les fiches Wikipedia.
Dans cet opuscule de 68 pages, il nous fait découvrir Tomas Müntzer, prédicateur enflammé, un poil barjot et totalement révolutionnaire qui tenta de soulever les pauvres contre les puissants au début du XVIe siècle dans le Saint-Empire romain germanique.
Cette période fut appelée « La guerre des pauvres » ou « le soulèvement de l’homme ordinaire » ou encore « la Révolte des Rustauds ». Elle se déroula dans les régions de l’Allemagne du Sud, de la Suisse, de la Lorraine allemande et de l’Alsace entre 1524 et 1526. C’est dans le cadre de la religion et de la réforme protestante qu’elle se développa. Müntzer qui fut un temps proche de Luther finit par s’éloigner de lui, le trouvant « trop mou ». Il prêcha une libération carrément violente des paysans et ouvriers. Il les appela à se débarrasser « des princes », allant jusqu’à prendre lui-même la tête d’une armée. On devine comment l’affaire se termina, mais je vous laisse découvrir le récit de Vuillard. Une vraie délectation littéraire.
Bien évidemment, ce texte n’arrive pas par hasard et n’est pas sans rappeler le mouvement actuel des gilets jaunes. Mais la comparaison s’arrête là et on espère que des meneurs comme Éric Drouet ne connaîtront pas le sort réservé à Tomas Müntzer.

jllb

Laisser un commentaire