Jeanne Vanderschooten.

Jeanne Vanderschooten.

Dans la série femmes extraordinaires, aujourd’hui : Jeanne Vanderschooten.
Le communisme, ça conserve, dirait-on. Jeanne Vanderschooten fête ce mois-ci ses 100 ans. Pupille de la nation après la mort de son père, elle est élevée dans un Foyer Populaire. À quatorze ans, elle devient membre des Jeunesses Ouvrières Chrétiennes. Elle exerce des petits boulots, travaille en usine et adhère au Parti Communiste en 1936 par envie de changer le monde.
Elle épouse René qui est mobilisé en 1940 et elle entre dans la Résistance. Beaucoup de ses camarades seront tués. À la Libération, elle participe à la mise en place du système de Sécurité Sociale via l’Union des Femmes Françaises (UFF)
Adhérente de la CGT depuis 1936, elle travaille à la Vie Ouvrière aux côtés d’Henri Krasucki. Elle est de tous les combats : grèves, élections, luttes.
À 100 ans, elle participe encore à certaines réunions du parti et croit toujours avec passion à son même idéal. Une femme de conviction.

jllb

Laisser un commentaire