Nicomède

Nicomède
Il n’est jamais trop tard pour compléter sa culture classique. Je lis donc en ce moment quelques pièces de Corneille. Si « Rodogune » m’a enchanté, il n’en va pas de même de « Nicomède ». La raison en … Lire la suite...

Rodogune

Dans la série femmes célèbres, aujourd’hui : Rodogune.
Rodogune est le personnage principal d’une tragédie de Corneille. J’ai trouvé le texte dans un vide-grenier ce matin et je m’empresse, après l’avoir lu avec passion (je ne le connaissais pas), de … Lire la suite...

Le Bal

« Le bal », film de 1931 de Wilhelm Thiele, d’après le texte d’Irène Némirovsky.
Le thème est récurrent chez Irène Némirovsky : la relation mère-fille. Une femme n’accepte pas de vieillir et refuse d’admettre que sa fille grandit. Elle lui … Lire la suite...

Le Mirador

Le mirador

Élisabeth Gille

Irène Némirovsky, suite. Je viens d’achever la lecture du « Mirador », écrit par sa fille Élisabeth Gille qui fut mon amie et avec qui j’ai travaillé chez Denoël.
Ouvrage dense et très documenté dans lequel … Lire la suite...

L’affaire Courilof

Lu hier : L’affaire Courilof. Lorsqu’un révolutionnaire est chargé d’assassiner le ministre russe de l’Éducation pendant la révolution bolchévique.
Roman écrit en 1936 par Irène Némirovsky, six ans avant sa déportation. Chaque jour, je découvre de nouvelles facettes du talent de … Lire la suite...

Le vin de solitude

Il y a quelques jours, j’ai terminé la lecture du livre d’Irène Némirovsky : “Le vin de solitude”. Sans doute le roman le plus autobiographique de l’auteure. Elle y raconte la vie d’une petite fille (et son adolescence) née en … Lire la suite...

Hélène Berr

Dans la série femmes extraordinaires, aujourd’hui : Hélène Berr.
J’ai lu son journal hier soir. Très émouvant, il montre au quotidien la rapide montée de l’antisémitisme, puis les brimades, les arrestations et l’horreur des déportations. « Horror, horror, horror » sont … Lire la suite...

Cadavre au détail

Cadavre au détail
Jean Bruce

À la fin des années cinquante, lorsque Jean Bruce écrit les premières aventures d’OSS 117, alias Hubert Bonisseur de la Bath, il ne s’encombre pas de féminisme.
Ainsi dans cet épisode baptisé « Cadavre au détail … Lire la suite...