Bauhaus – Un temps nouveau

Bauhaus – Un temps nouveau

Bauhaus – Un temps nouveau

Walter Gropius

 

C’est fou comme le hasard combine les choses. Cet été, je vais assister à un concert-conférence sur les femmes musiciennes et compositrices dont l’œuvre a été occultée par l’histoire et par le machisme de leur compagnon/père/frère, mais aussi de la société de l’époque en général qui cantonnait les femmes à leur rôle de mère et d’épouse.

C’est ainsi que j’apprends l’existence d’Alma Mahler, épouse de Gustav Mahler. Intéressé par sa vie, je lis sa biographie (écrite par Françoise Giroud) et d’autres documents la concernant. Dans l’article que j’ai publié sur elle*, je raconte qu’elle a été la maîtresse puis la femme de Walter Gropius, le fondateur de l’école du Bauhaus qui a révolutionné l’architecture et l’art en général.

Puis en rentrant de quelques jours de vacances, je consulte le programme d’Arte et je m’aperçois que la chaîne diffuse une série en six épisodes intitulée « Bauhaus – Un temps nouveau » qui raconte dans le détail la vie et le travail de Walter Gropius comme directeur de l’école et sa relation avec l’artiste Dorte Helm. Bien sûr, on y parle d’Alma Mahler, son épouse à l’époque qui l’avait trompé avec Kokoschka et qui s’apprêtait à le quitter pour Franz Werfel. Gropius cherche à faire de son école un lieu apolitique et entièrement dédié à l’art, ce qui lui est reproché de toute part.

Mais la série est aussi une peinture de l’Allemagne mouvementée et passionnée d’entre les deux-guerres, de la montée du nazisme et de l’antisémitisme. Le réalisateur s’interroge surtout sur la place réelle laissée aux femmes dans le Bauhaus. Bref c’est la description d’un climat étrange : d’un côté une génération voulant vivre totalement libre et dégagée de toute contrainte après la Première Guerre, de l’autre une partie de la population rêvant de revanche, affamée par la crise économique et qui voit s’affronter nationalistes et communistes. Bref, pour qui aime l’Histoire comme moi, une série passionnante… en replay sur arte.tv

 

* http://jeanlouislebreton.com/?p=1323

 

Images extraites de la série…

jllb

2 commentaires

Gilles-Marie Baur Publié le7:21 - Sep 14, 2019

J’ai vu la série. Très belle atmosphère reconstituée. N’oublions pas que les femmes ont pu avoir un compte en banque perso qu’à partir des années 70 (1970 !)

    jllb Publié le9:54 - Sep 14, 2019

    En réalité, la liaison Dörte Helm/Walter Gropius n’a jamais été prouvée. Mais la série est très intéressante d’un point de vue historique tout de même et, comme tu le dis justement, elle recrée bien l’atmosphère de ce qu’a dû être le Bauhaus.

Laisser un commentaire