Les deux pierrots

Les deux pierrots

Petite lecture d’hier soir : les deux Pierrots ou le souper blanc. (Je lirais les Romanesques plus tard).
Deux Pierrots se disputent le coeur de Colombine. L’un ne pense qu’à rigoler et à baffrer, l’autre est triste et pleureur de nature. Lequel va-t-elle choisir ? Dans un premier temps elle se laisse attendrir par le larmoyeur professionnel, et puis… et puis… l’appel de la vraie vie reprend le dessus.
Ce qui nous vaut quelques beaux alexandrins sur la bouffe… (voir l’extrait en illustration) qui devraient plaire à l’ami Gérard Pinson, amateur de bonne chère.

jllb

Laisser un commentaire