Le sampanier de la baie d’Along

Le sampanier de la baie d’Along

Le sampanier de la baie d’Along
Yvonne Schultz
1929

Yvonne Schultz (1889-1877) a longtemps vécu en Indochine. Elle s’est inspirée de cette expérience pour écrire des articles, mais aussi de nombreux romans. Le sampanier de la baie d’Along est l’un de ces mélos sentimentaux qui ont fait son succès de l’entre-deux-guerres. Le mode de vie et les traditions indochinoises y sont particulièrement bien décrits et c’est ce qui fait l’intérêt du texte. Le récit en lui-même, inspiré de Corneille, ne possède pas le souffle du grand tragédien et a beaucoup vieilli. Mais pour les nostalgiques du temps où le Vietnam était une colonie française, il donne une bonne idée de l’époque et exhale un parfum délicieusement rétro.

Le vieux Tho a trois fils : Sinh, Bâ et Loc. L’aîné a disparu depuis trois ans sans raison. Soudain il réapparaît… sans explication avec l’envie de se marier et de fonder un foyer. Il tombe amoureux de la belle Lien. Mais Bâ, son frère cadet, garçon voleur menteur et pervers veut, lui aussi, en faire sa femme. Or Bâ connaît le secret de Sinh et la raison pour laquelle il s’est exilé. Trois auparavant, Sinh a forcé le père de Lien à faire un tour en sampan. Les deux hommes ont été pris dans un typhon et le père de Lien est mort, non sans avoir maudit Sinh. Ce dernier, sauvé par des pêcheurs s’est enfui sans que personne, sauf son frère, ne sache qu’il était responsable de cette tragédie. Mais, nostalgique du pays, le voilà de retour…

Jaloux, Bâ qui est en prison quelques jours pour vol ne peut empêcher le mariage de Sinh et Lien. Mais dès sa sortie, il vient révéler la vérité à la jeune femme : son mari a tué son père. Une longue période de malheur commence pour le couple…

jllb

Laisser un commentaire